Pour le chant des possibles [VIF]

Plateforme commune - logo 3Notre époque s’est déshabituée de l’information et de l’analyse sérieuses. Prises sous le joug des médias de masse et structuralement orientées vers la valorisation marchande, elles se sont muées en un flux continu, sorte de torrent de boue permanent qui ne distingue plus les deux, ou, plus exactement, souhaite faire admettre sa conception des faits d’action et de pensée comme la seule qui vaille.

L’information et l’analyse contemporaines, en tant que flux spectaculaire ininterrompu, sont devenues le soutien objectif de l’ordre existant, en tant qu’elles justifient ses structures comme nec plus ultra de la normalité – de manière à ce que la question « est-ce acceptable ? » ne se pose plus. Ainsi, le présent se mue en réalité universelle, et l’histoire de l’humanité est placée par l’idéologie dominante au rang du souvenir et de l’anecdote.

À cela, il faut opposer notre colère qui, animée par la mélodie de la résistance, par la cadence de la révolte et par la partition de la raison, se transforme en chant. D’oreille en oreille, de bouche en bouche, la clameur se renforce, faisant vibrer les corps et les esprits. Le chant des possibles résonne en nous, car demain nous appartient.

Il est temps de se faire entendre, de déconstruire et de proposer. La plateforme commune est ouverte à tous ceux qui partagent ce constat et cette aspiration à construire un mouvement général de résistance à l’ordre capitaliste – mais aussi à ses chiens de garde politiques et médiatiques –, et à imaginer la suite.

Nous sommes une quinzaine de jeunes gens engagés dans cette direction, comme beaucoup d’autres. Peu importe, au fond, qui nous sommes : alors que la roue de l’Histoire fait de nouveau trembler le vieux continent, nous rejoignons aujourd’hui la longue lignée de ceux qui combattent pour reprendre contrôle.

fff

Sebastian Bellocq

Pierre Emmery

Raphaël Jean

Léo Malherbe

Laura Chazel

Quentin Jeantet

Nicolas Pinsard

Manon Dervin

Alexis Jeamet

Une réflexion sur “Pour le chant des possibles [VIF]

  1. Il faut se garder de toute généralisation y compris sur les médias. Les panamas papers déversent effectivement un torrent de boue mais celui-ci, appuyé par des mouvements citoyens fait vaciller l’ordre de certains pays en provoquant la démission du premier ministre islandais ou en débusquant les patrons malhonnêtes et les amitiés malsaines de la présidente du front national.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s